Commentaires fermés

Pédagogie du nombre chez les 2-3 ans en petite section

Trouvé sur le Café pédagogique, un article de Rémi Brissiaud qui m’a semblé très intéressant qui fait un court bilan de la recherche actuelle sur les difficultés d’appréhension des nombres chez les enfants de 2-3 ans.

On y apprend pourquoi l’anglais permet mieux aux petits anglophones d’entrer dans les nombres 1, 2 et 3 que le japonais ou le français, mais que les nippophones, quand vient le moment de se coltiner les nombres supérieurs à 10, du fait de la particularité de leur langue, prennent une avance considérable (jusqu’à un an et demi en fin de CP !) sur ceux maniant la langue de Shakespeare comme sur les francophones.

Rémi Brissiaud propose quelques pistes pour pallier aux défauts de la langue française dans ce domaine.

Tout est là.

Baccalauréat 2008-2009 : premiers sujets

Le site de l’Association de professeurs de mathématiques de l’enseignement public (APMEP) met en ligne les sujets de baccalauréat (toutes sections, format PDF et TEX) au fur et à mesure.

On y trouve déjà ceux de France métropolitaine (session de septembre), de Polynésie et, qui viennent juste de sortir, de Nouvelle Calédonie.

C’est ici.

Commentaires fermés

Fête de la science du 17 au 23 novembre

Je suis un peu en retard pour l’annoncer cette année, mais mieux vaut tard que…

La Fête de la Science est une manifestation nationale et gratuite. En raison de la Présidence française de l’Union Européenne, la 17è édition de la Fête de la Science se déroule du 17 au 23 novembre 2008 et a pour thème : sciences et société. Son objectif : communiquer et diffuser le savoir scientifique à tous les publics. Une mission qui rejoint évidemment celles de l’Université, comme l’UBS qui s’investit pleinement dans la Fête de la Science sur les campus de Vannes et de Lorient.

En savoir plus sur le programme sur le site de l’Université de Bretagne sud

Commentaires fermés

Précisions sur la réforme du Lycée

Les informations suivantes ne sont pas officielles, ni certifiées, elles proviennent cependant d’agents de l’éducation nationale (proviseurs, inspecteurs).

L’organisation

21h hebdomadaires d’enseignements généraux

2 modules de 3h chacun

3h heures d’accompagnement

Les programmes

Les programmes, c’est-à-dire les contenus précis des matières aussi bien dans les enseignements généraux que dans les modules, seront rendus officiels le 15 décembre, ce qui laissera le temps aux professeurs de s’y préparer et aux éditeurs de préparer des manuels adaptés. Il ne devrait pas y avoir d’énormes changements pour les professeurs. Il y en aura par contre pour les élèves puisque certains auront moins d’heures dans certaines matières. On pronostique, entre collègues, qu’en maths les vecteurs, les valeurs absolues et peut-être une partie de la géométrie passera en module.

Les postes

Xavier Darcos, le ministre de l’Éducation Nationale, a assuré qu’aucune des 13 000 suppressions de postes de l’année prochaine ne sera dûe à la réforme du Lycée. Ce qui a été confirmé par le recteur d’académie de Rennes qui a assuré que les seules réductions de la dotation horaire globale des établissements proviendront des éventuelles baisses démographiques.

Pourtant, comme le rapportait le Canard Enchaîné il y a deux semaines (le 22 octobre), le même Darcos dirait en privé : « La plupart des mesures que je prends servent surtout d’habillage aux suppressions de postes. »

Qui croire : le ministre en public ou celui en privé ?

Commentaires fermés

Ordinateur réparé

Mon ordinateur est revenu avec un nouveau disque dur (vierge).

Le site va donc être mis à jour plus régulièrement.

Commentaires fermés

Ordinateur en panne

Mon ordinateur est encore en panne, le site sera donc moins mis à jour tant qu’il ne sera pas réparé (je maintiens cependant les cahiers de texte à jour).

Commentaires fermés

Fractales

J’ai été surpris l’autre jour que dans une classe aucun élève n’avait entendu parler des fractales, tant il me semblait que la chose était connue, au moins de nom.

Vous trouverez sur Futura-Sciences un dossier consacré aux fractales, dont voici un extrait :

Rarement une notion mathématique aura eu autant de succès auprès de publics divers. La raison en est due en bonne partie au zèle mis par Benoît Mandelbrot, le « père » de cette branche des mathématiques, à la diffuser et par celui de ceux qui ont emboîté ses pas pour l’utiliser dans de très nombreux domaines. En particulier les livres de Mandelbrot « Les objets fractals » et « The fractal geometry of Nature » n’ont pas cessé d’être réédités et ont été lus par un nombre considérable de personnes d’horizons et de cultures très divers. Mais il y a au moins deux autres bonnes raisons : la première est que le concept lui-même a un côté fascinant parce qu’il conduit à une certaine forme d’infini ; la deuxième est qu’il est possible de produire des images étranges et d’une grande beauté en utilisant les mathématiques fractales.

Et pour un aperçu visuel de la beauté de la chose, n’hésitez pas à regarder la fin du chapitre 6 (à partir de 10min20s) de la série de films Dimensions dont j’ai déjà parlé ici.

Enfin une recherche d’images fractales sur un moteur de recherche pourrait vous donner ceci.