L’affectation des élèves dans les établissements scolaires

La vie des idées publie un article du sociologue, spécialiste des questions scolaires, Pierre Merle.

En voici l’accroche :

L’affectation des élèves dans les établissements scolaires est diverse, choix libre dans le privé, carte scolaire dans le public avec dérogations pour une minorité. Le système a connu une réforme récente et passe désormais par internet. Pierre Merle montre comment cette nouvelle procédure renforce dans certaines situations la ségrégation sociale, puis ouvre des voies pour y remédier.

Si l’article ne révèle rien de surprenant, il pourra informer tout un chacun sur l’effet délétère sur le système éducatif d’une telle libéralisation. Par ailleurs aucune étude ne s’était, je crois, déjà penchée sur l’ouverture (et non la disparition) de la carte scolaire par le précédent gouvernement (Fillon). L’étude porte essentiellement sur l’affectation des élèves à Paris, puisque la procédure y est stable et relativement transparente.

L’article

Pourquoi il n’y a pas de prix Nobel en mathématiques ?

Un article sur Sciences Claires fait le tour de la question et c’est distrayant.

En voici l’accroche :

Une rumeur veut qu’Alfred Nobel ait omis de créer une récompense pour les mathématiciens car sa femme l’aurait trompé avec l’un d’entre eux… Info ou intox ?

Pour essayer de comprendre pourquoi il n’existe pas de prix Nobel de mathématiques, il faut tout d’abord revenir aux origines de ces récompenses prestigieuses…

La suite ici.

Source : Le blog-notes mathématique du coyote

ADN

Le site Rue89 publie une série de lettres de grands noms.

Cette semaine c’est celle que Francis Crick, découvreur du fonctionnement de la structure de l’ADN, qui recevra 9 ans plus tard le prix Nobel pour ça, envoie le 19 mars 1953 à son fils pour lui expliquer sa découverte.

C’est très pédagogique.

C’est ici.

Commentaires fermés

xkcd

Je n’ai découvert que récemment (honte à moi) Randall Munroe et son webcomic xkcd.

Il s’agit d’un scientifique diplômé en physique qui travaillait pour la NASA et se consacrait, en parallèle, à son webcomic, un site internet où il met en ligne des strips très drôles, pour la plupart, parlant de science, d’amour, de langage, de linux, d’Internet, etc.

Devant le succès, succès tel qu’un astéroïde porte maintenant son nom, il se consacre maintenant exclusivement à xkcd.

Le portail Lapin, consacré à la bande dessinée, propose des traductions de près de 500 de ces strips.

Ci-dessous une petite sélection :

La suite sur le portail Lapin est ici.

Commentaires fermés

Des graphes dans les noeuds de cravate !

Choux romanesco se fend d’un article intéressant à plus d’un titre.

On y apprend que :

Graphe des noeuds de cravate

 

C’est par ici que cela se passe.

Commentaires fermés

PISA 2012

Depuis l’année 2000, tous les 3 ans, l’OCDE lance sa grande évaluation des systèmes éducatifs des pays dits développés.

Le principe est de proposer, dans chacun de ces pays, des tests non directement liés aux programmes scolaires, aux enfants de 15 ans, dans quatre domaines : les mathématiques, le savoir lire, les sciences, la résolution de problèmes, l’un de ces sujets étant un peu plus plus testé que les autres à chaque fois.

L’objectif est de mesurer l’efficience des systèmes scolaires. Mais pas que. Des analyses des résultats, assez poussées, sont proposées sur certains points, comme par exemple la corrélation entre les inégalités sociales et les inégalités scolaires.

L’étude PISA a ses détracteurs, qui ont parfois des arguments légitimes, et chacun trouve dans les résultats de cette étude du grain à moudre pour sa chapelle, mais quoiqu’il en soit, elle commence à être prise au sérieux, au moins par les décideurs.

Qu’en est-il du cru 2012 ?

Je n’ai pas eu le temps d’examiner les résultats, aussi je ne puis que vous proposer des articles qui m’ont paru intéressants sur le sujet :

Et pour une information plus approfondie sur PISA, Wikipédia est votre amie.

Commentaires fermés

La particule découverte est bien le boson de Higgs

Nous en parlions dans un précédent article, une particule découverte par le CERN avait de fortes chances d’être le boson de Higgs. Le CERN vient de confirmer qu’après l’étude de deux fois et demi plus de données, toutes tendent à confirmer, avec une plus forte probabilité encore, que c’est bien de lui dont il s’agit, celui prévu par la théorie initiale, et non d’un autre, issu de théories alternatives.

À cette échelle là (la physique des particules) on ne peut être que dans les probabilités.

C’est-à-dire que quoiqu’il arrive cette affirmation ne sera jamais vraie qu’à une (très) forte probabilité, mais largement supérieure (à vue de nez : flemme de vérifier) à celle que vous ou vos descendants ne gagniez un jour à l’euromillions.

Donc dans une science qui a priori peut sembler aussi exacte que la physique des particules, on doit se contenter de vérités probables ?

yoda

C’est ainsi, petit scarabée. En poursuivant tes études dans cette voie, peut-être un jour, tu le comprendras.